Cet ouvrage est le second d'une publication qui en comprend deux. Il présente les conciles œcuméniques du IIe millénaire, de Latran I, en 1122 à Vatican I, en 1869-70. (Le concile Vatican II fera l'objet d'un ouvrage à part).

Les conciles œcuméniques du second millénaire présentent des traits différents par rapport à leurs prédécesseurs. Il y eut en effet, d'abord, le schisme de 1054, qui sépara l'Occident de l'Orient ; puis l'affirmation, avec Grégoire VII qui libéra sa fonction de la tutelle de l'Empereur romain germanique, de l'autorité du pontife romain dans la convocation d'un synode général (1075). Etc.

Les conciles œcuméniques sont des faits grandement significatifs, constitutifs de l'histoire ecclésiastique. Ils expriment de larges pans de la vie de l'Église. Aussi cet ouvrage propose-t-il au lecteur : l'éclairage des raisons qui ont motivé la tenue de ces conciles ; l'énoncé des problèmes qui se posaient à la conscience des Pères ; l'évocation de la passion qui animait ces derniers ainsi que le bilan des résultats auxquels ils sont parvenus ; enfin, la désignation du poids de ces grandes assises dans la vie même des chrétiens.